Êtes-vous du genre à méditer aux toilettes ? - Temps Action

Êtes-vous du genre à méditer aux toilettes ?

Bon OK. J’avoue, cette question est un peu bizarre.

Mais si vous imaginez la situation quelques instants, vous verrez que ça n’a rien de farfelu.

C’est même tout le contraire. Mais pour bien comprendre ce dont il est question, il faut que je vous raconte une petite histoire.

moines bouddhistes zen

L’enseignement du maitre Zen

Il y a quelques siècles, au Japon, un jeune moine bouddhiste de la lignée Zen faisait le tour de tous les monastères pour trouver son Maitre.

Il voulait savoir. Comment trouver la sagesse ? Comment vivre une vie sage ?

Seul un homme éclairé pourrait lui montrer le chemin et lui transmettre son savoir.

C’est alors qu’il finit par arriver chez un très grand maître et sollicite un entretien avec lui.

“Maître, pourriez-vous me transmettre votre sagesse ?  Comment faites-vous pour vivre la sagesse ?”

Alors le maître le regarde et lui adresse un sourire plein de compassion. Puis il lui dit le plus simplement du monde :

“Quand je dors, je dors. Quand je mange, je mange. Quand je pisse, je pisse.”

Sur ces quelques mots, l’entretien se termina.

Les paroles de ce grand maitre Zen peuvent faire sourire.

Mais sachez que son enseignement est reconnu pour être l’un des plus grands du bouddhisme Zen.

Et ce qu’il y a bien, c’est que tout le monde comprend ces mots. Mais leur simplicité n’enlève rien au messages qu’ils véhiculent.

Comment gérez-vous le quotidien ?

Le problème, c’est qu’on a oublié depuis longtemps cette philosophie de vie dans notre monde moderne.

On pense tout le temps à ce qu’on doit faire. Quand on dort, quand on mange, quand on “pisse”.

Il faut dire qu’on a tellement de choses à gérer dans une journée.

Alors on tente de réaliser le plus de tâches possibles en parallèle. On fait tout en même temps sans se concentrer en profondeur sur rien du tout.

Consulter ses mails tout en feuilletant un rapport et en pensant au diner de ce soir n’est pas une prouesse. C’est simplement une conception erronée de ce qu’on croit être l’efficacité.

Ne vous est-il jamais arrivé de saturer ? De ne plus savoir où vous en êtes ? Comme si vous étiez perdu dans une jungle épaisse sans savoir vers où aller pour vous en sortir ?

Quand ça arrive, c’est que notre cerveau ne sait plus trop sur quoi porter son attention.

Il joue au ping-pong entre les tâches et finit par oublier le sens des priorités.

Alors forcément, on s’y perd. On s’épuise. Et on perd peu à peu le véritable sens des choses, le sentiment d’accomplissement.

Toutes les études menées sur le sujet aboutissent à la même conclusion : Le multi tâches n’est pas la solution. Tout comme un cerveau surmené ne mène pas loin.

En effet, même si on parvient à tout finir plus vite pour être tranquille ensuite, ça ne dure qu’un temps. Demain, de nouvelles tâches pointeront le bout de leur nez. Les urgences de la veille seront remplacées par celles du lendemain.

Alors comment faire ?

La réponse tient en un mot : concentration.

Être présent

L’idée consiste à se focaliser entièrement sur une seule et unique chose à la fois.

A être pleinement présent dans ce qu’on l’on fait, au moment où on le fait.

On a tellement l’habitude de zapper en permanence d’une chose à l’autre que ça n’a rien d’évident. Mais dites vous que la capacité de concentration, c’est comme un muscle.

Plus on s’en sert, plus elle se renforce.

Et pour ça, il existe un exercice très simple que vous pouvez essayez dès maintenant :

Prenez 5 minutes pour vous détendre complètement.

Fermez les yeux et commencez à respirer en profondeur avec le bas du ventre.

Concentrez-vous uniquement sur le va et vient de votre respiration. Si des idées vous passent par la tête (il y en aura forcément !), laissez les passer, sans y prêter attention.

Quand vous commencez à vous sentir détendu, faites marcher vos sens. Ressentez le poids de vos mains, la lourdeur de vos jambes, l’appui du sol sur vos pieds.

Cela devrait vous faire du bien et vous réapprendre à vous focaliser sur l’instant présent.

Vous pouvez même le faire en version express de temps en temps sur votre lieu de travail, sans pour autant fermer les yeux.

Ca marche pour tout

Faites cet exercice régulièrement et appliquez le peu à peu aux activités de votre journée.

Si vous devez réaliser un travail qui demande de la concentration, comme la rédaction d’un rapport, misez toute votre attention sur cette unique tâche. Ne vous dispersez pas. Ne pensez pas à tout le reste.

Ressentez des choses qui vous permettent d’être présent dans ce que vous faites, comme le poids des touches du clavier sous vos doigts pas exemple.

Essayez. Les tâches prennent une autre dimension quand on s’y plonge entièrement dedans.

C’est moins pénible et plus facile d’y trouver de l’intérêt.

On n’est pas obligé de le faire tout le temps. Et d’ailleurs, il presque impossible de nos jours de rester “mono tâche” une journée entière.

Mais faites le au moins pour les travaux importants, pour vous ressourcer et pour mieux profiter des petits instants agréables de la journée.

Je ne sais plus qui disait que “chaque moment bien vécu est un moment de bonheur”.

Même si faire la vaisselle ou payer vos factures ne vous apportera pas un immense moment de bonheur, il y a une part de vérité dans cette citation.

Alors la prochaine fois que vous vous sentez un peu perdu ou dépassé par toutes les tâches à faire, rappelez-vous l’enseignement du maitre Zen 😉

 

croisée des blogsCet article un peu décalé participe à la 61ème édition de l’évènement “A la croisée de blogs”, organisée par Cédric du blog Technique de méditation.

Photo © WONG SZE FEI

Poster un commentaire :

Afficher un lien vers mon dernier article

6 commentaires
TempsAction (@TempsAction) dit

Etes-vous du genre à méditer aux toilettes ? http://t.co/KNC3bvvhF1

Répondre
changer de banque dit

Et il faut surtout revoir notre conception. C’est la base et elle restera!
changer de banque a publié récemment..comparatif banques

Répondre
Cédric dit

Bonjour Clément,

Merci pour ce bel enseignement ! Je suis tout à fait d’accord, les tâches du quotidien prennent une autre dimension lorsqu’on s’y consacre pleinement.

A bientôt,
Cédric
Cédric a publié récemment..Êtes-vous réellement présent là où vous êtes ? – par Julien Bouret

Répondre
    Clément dit

    Bonjour Cédric,

    Merci pour ton commentaire ainsi que pour ton invitation à cette croisée des blogs.

    A bientôt.

    Clément

    Répondre
Fabrice MEYNIER (@FabriceMEYNIER) dit

Etes-vous du genre à méditer aux toilettes ? | Temps Action http://t.co/cQmSEaf0on via @TempsAction

Répondre
Ajoutez Votre Réponse

Afficher un lien vers mon dernier article