Démultipliez votre efficacité grâce à l'expérience optimale - Temps Action

Démultipliez votre efficacité grâce au monotâche et à l’expérience optimale

Article rédigé par Paul Olivier du blog Construire sa vie, qui va vous parler de l’engagement dans vos tâches quotidiennes.

Qu’est ce qu’être monotâche ? Pourquoi devenir monotâche ? Comment le devenir ? Qu’est ce que le Flow, l’expérience optimale ? Ce sont les questions auxquelles je vais répondre dans cet article.

mutliplier son efficacitéQu’est-ce qu’être monotâche ?

Être monotâche, cela signifie dans son sens le plus simple, faire une seule tâche à la fois.

C’est un état d’esprit qui est évident pour certains, notamment des générations précédant l’informatique, mais qui n’est pas aussi évident pour les générations d’internet.

Sur ordinateur, notre attention est en effet extrêmement sollicitée. Nos e-mails, nos notifications facebook, twitter. Rien que sur un site internet, les informations sont partout. Les tentations de s’éparpiller sont partout.

Être monotâche, c’est focaliser son attention sur une seule chose. En réalité, d’un point de vue scientifique, nous ne sommes presque jamais totalement monotâches.

En effet, le système nerveux central peut gérer 7 fragments d’informations en même temps (sons, stimuli visuels, nuances d’émotions, pensées), et utilise 1/18 de seconde pour distinguer un fragment d’information d’un autre fragment.

Cela permet donc au scientifiques d’estimer le nombre d’informations que l’on peut traiter chaque seconde à 126. Seulement, ces 126 morceaux d’informations ne sont pas uniquement dédiés à la tâche en cours. Ils sont aussi utilisés pour :

  • toutes les sensations : chaleur, odeur, etc. Que l’on perçoit en permanence
  • Parfois certaines pensées parasites

Ainsi, nous n’utilisons qu’une partie de notre capacité d’attention pour effectuer une tâche consciente.

Pourquoi devenir monotâche ?

Il y a deux raisons principales qui vous décideront à devenir monotâche :

  1. Votre productivité en sera démultipliée. En effet, il est possible d’être totalement inefficace en dispersant son attention sur plusieurs tâches, mais c’est un choix qui semble discutable. Focaliser son attention sur une tâche permet :
    • de faire un travail de bien meilleure qualité
    • de le faire beaucoup plus rapidement
  2. Votre plaisir à effectuer cette tâche sera grandement favorisé. Dans son livre “Vivre”, Mihaly Csikszentmihalyi explique que le bonheur réside dans ce qu’il appelle l’expérience optimale, ou flow en anglais. Cette expérience optimale est un moment où l’on est extrêmement concentré sur ce que l’on fait. Où l’on est totalement absorbé.

Ces expériences optimales sont de grands bonheurs, qui perdurent.

En revanche, il affirme que les petits plaisirs ne contribuent pas réellement au bonheur. Les petits plaisirs étant les expériences où l’on obtient quelque chose sans aucun effort préalable.

Nous allons maintenant voir comment accéder à cette expérience optimale. Comment devenir monotâche au sens le plus pur du terme.

Comment devenir monotâche ?

Pour rentrer dans “le flow”, l’expérience optimale, il faut respecter certaines règles.

Les caractéristiques de l’activité que vous voulez effectuer doivent concorder avec les caractéristiques de l’expérience optimale. Les caractéristiques du flow sont :

  1. La tâche doit constituer un défi pour vous et exiger une compétence spécifique. Le défi doit être un défi personnel et non extérieur à vous. Fixez vous un défi avant le début de la tâche.
    Quant à la compétence spécifique, cela peut être aussi simple que savoir savourer un bon plat, déceler toutes les saveurs qu’il contient, apprécier sa consistance, etc.
  2. Être concentré sur ce que vous faites
  3. vous visez une cible claire
  4. vous êtes capable d’apprécier immédiatement si la cible a été atteinte; ou en d’autres termes, la tâche vous fournit une rétroaction
  5. Faire disparaître toute distraction, en s’engageant à fond dans la tâche
  6. Avoir le contrôle de ses actions
  7. Vous ne vous préoccupez absolument plus de vous même, vous êtes totalement centrés sur votre tâche. Le soi est laissé de côté. Paradoxalement, l’expérience optimale renforce le soi après son exécution !
  8. Vous perdez la notion du temps

Prenons l’exemple de la rédaction de cet article de blog et passons en revue comment faire de cette tâche une expérience optimale :

  1. défi et aptitude particulière: Le défi ici peut être de rédiger l’article sans aucune faute d’orthographe, de réussir à expliquer ce que l’on souhaite très clairement, d’effectuer la rédaction en un certain laps de temps, etc.
    L’aptitude est : réfléchir à l’organisation de l’article, se poser les bonnes questions, apporter des réponses, synthétiser sa pensée, utiliser un langage clair et compréhensible, construire des phrases agréables.
  2. Concentration : cela suppose d’évacuer toutes les distractions informatiques, de personnes, d’idées.
  3. Cible claire : la cible est d’écrire un article qui répond aux questions posées, qui aide le lecteur
  4. Rétroaction : Après l’écriture de l’article, le relecture permet de savoir si les buts ont étés atteints
  5. Engagement profond : C’est là qu’intervient la motivation. Vous devez être motivé par la tâche à exécuter. Soit pour atteindre un objectif lié à cette tâche, soit parce que cette tâche a du sens pour vous.
    Ici mes motivations sont d’aider les gens à connaître cet état de flow plus souvent, d’écrire un article invité pour faire connaître mon blog, de progresser personnellement en écrivant cet article, de me fixer les idées sur le sujet.
  6. contrôle sur ses actions : C’est de moi uniquement que dépend la réussite de cet article, j’ai un contrôle total sur mes actions.
  7. Le soi disparaît : Il faut être suffisamment concentré pour s’oublier soi même.
  8. Perception de la durée altérée : Je n’ai absolument pas eu conscience de la durée d’écriture de cet article (environ 1h15 pour le moment) avant de regarder l’heure. J’aurais plutôt dit 45 minutes.

Une dernière précision : il y a un facteur très important pour entrer dans cet état de flow, c’est l’adéquation entre vos compétences et la difficulté de la tâche.

Il faut que le défi soit légèrement difficile pour vous, que son exécution vous demande un certain effort pour que le flow puisse être atteint.

Paul Olivier

Visitez son blog : Construire sa vie

Photo © Oleksandr – Fotolia.com

Poster un commentaire :

7 commentaires
TempsAction ( dit

Démultipliez votre efficacité grâce au monotâche et à l’expérience optimale http://t.co/NXSg98nL

Répondre
Frédéric Lesaulnier ( dit

Résolution 2013 devenir monotâche ?! “Démultipliez votre efficacité grâce à l’expérience optimale” | http://t.co/4PvDdkmQ via @TempsAction

Répondre
@paul__olivier dit

J’ai publié un article invité sur Temps-action sur l’expérience optimale, “la zone” : ça vaut le détour http://t.co/LGCB2MdP

Répondre
tan dit

Etre monotache est ce qui a de plus simple.
Je suis assez d’accord avec ce que tu dis, cela permet vraiment de se concentrer et de focus qu’une seule chose à la fois.

Répondre
    Paul Olivier dit

    Je suis tout à fait d’accord avec toi tan sur la simplicité du monotâche.

    Malheureusement cette simplicité est de plus en plus perdue dans un monde où tout va très vite. Notre attention est tellement sollicitée que j’ai parfois l’impression de me concentrer avec plus de difficulté !

    Néanmoins il y a monotâche et monotâche : selon moi on n’est jamais vraiment totalement monotâche. le cerveau s’occupe toujours de ressentir des choses annexes comme la température, la faim, etc.

    Donc plus on se rapproche d’une expérience où toute notre énergie et notre concentration sont mobilisées, plus l’on est heureux et efficace dans ce que l’on fait.

    Répondre
@CBadaire dit

RT @TempsAction: Démultipliez votre efficacité grâce au monotâche et à l’expérience optimale http://t.co/y67indiR4S

Répondre
Ajoutez Votre Réponse