Comme si j'allais croire cette publicité ! - Temps Action

Comme si j’allais croire cette publicité !

Les publicités diffusées à la télévision font bien plus que nous vendre des produits.

Elles plantent aussi dans notre tête une idée complètement fausse.

Un mythe qui a des répercussions directes dans notre vie. Et les résultats sont souvent bien négatifs.

Quel est ce mythe ? Et comment les publicités agissent-elles sur notre comportement ?

C’est ce que nous allons voir tout de suite.

Publicité produit miracle

La frustration en ligne de mire

Aujourd’hui, tout devient facile et immédiat. Les efforts sont réduits au stricte minimum.

Pourquoi ? Parce que c’est ce qui vend !

La société telle que nous la connaissons nous vend de la facilité. Dans un sens, c’est tout à louable de faciliter la vie des gens. C’est même une très bonne chose.

Mais souvent, cela va trop loin.

Vous connaissez comme moi ces pubs qui nous jettent à la figure leur dernier produit à la mode. Celui qui va révolutionner notre vie.

Le fameux nettoyer sans frotter. Un éclat impeccable sans lever le petit doigt !

Le problème, c’est qu’à force de nous enfoncer cette idée erronée dans le crâne, on finit par vraiment y croire.

Quand la pub nous rend paresseux

Avez-vous le  film d’animation Wall-E ?

Dans ce film, les humains se sont tellement facilités la vie avec les robots qu’ils sont tous devenus énormes. Incapables de marcher. Dépendants de leur propre technologie.

Tout ça pour dire quoi ?

Que la publicité exploite l’une des grandes faiblesses de l’être humain : la paresse.

Nous ressemblons d’une certaine manière aux personnages de ce dessin animé.

Nous voulons tout obtenir facilement. Sans effort. Nous sommes devenus accros à toutes ces choses qui nous apportent une gratification immédiate.

C’est en grande partie ce que nous inculque la publicité. Le mythe du produit miracle qui permet de résoudre n’importe quel problème instantanément et sans effort.

C’est une illusion. Comme un mirage dans le désert.

Car dans la vie, rien ne s’obtient sans un minimum d’effort.

Alors, comment combattre cette allergie moderne à l’effort ? Comment réaliser les tâches importantes qui impliquent des désagréments immédiats ?

En utilisant un autre grand principe de motivation : la récompense.

La gratification immédiate comme récompense

Tant qu’une tâche est désagréable à faire sur l’instant, nous hésitons à passer à l’action.

Même si cette tâche nous apportera des bénéfices énormes dans le futur.

En s’autorisant une récompense une fois le travail terminé, on réduit de façon considérable l’écart abyssal qui nous sépare du bénéfice de cette tâche.

La récompense nous tend les bras. C’est donc clairement plus facile de la visualiser. De la matérialiser.

Par exemple, si vous devez écrire un livre, cela vous pendra peut être 6 mois.

Seulement, 6 mois c’est long. Cela représente un objectif trop éloigné dans le temps pour se suffire à lui-même et le rendre attirant et motivant.

A l’inverse, si vous vous dites  : “Dès que j’ai fini de rédiger mes 500 mots quotidiens, je vais regarder un bon film”, le délai qui vous sépare de la récompense est divisé par 100.

Cela peut-être aussi :

  • Se promener
  • faire une séance de sport
  • lire un livre ou ses blogs préférés
  • s’offrir une bonne pâtisserie
  • se détendre
  • faire l’apéro
  • voir ses amis

Bref, une récompense qui vous fait plaisir et qui vous offre une gratification immédiate !

Et comme vous visez quelque chose d’agréable à la clé (la récompense), cela vous poussera en avant. Ce désir vous aide à rester motivé et à réaliser votre tâche plus vite.

Essayez, vous n’avez strictement rien à perdre !

Prenez la décision de profiter d’une récompense bien méritée une fois votre tâche accomplie.

Elle aura plus de chances d’être (vraiment) réalisée.

© Photo olly – Fotolia.com

Poster un commentaire :

13 commentaires
Dev Perso ( dit

[TempsAction] Comme si j’allais croire cette publicité ! http://t.co/o8qx919d via @TempsAction

Répondre
Dev Perso ( dit

[TempsAction] Comme si j’allais croire cette publicité ! http://t.co/o8qx919d via @TempsAction

Répondre
Wilfried Boulet dit

Je vois tout les jours des cas de personnes qui illustrent ton article,malheureusement cela ne se limite plus à la consommation mais bien à la vie de tout les jours.

De nombreuses personnes ne sont plus capables d’affronter ne serait-ce que la moindre épreuve,on parle ici de phénomène d’impuissance apprise (il me semble d’ailleurs qu esprit-riche en avait brièvement parlé dans un article récent) car elle se laissent abattre et n’ont même pas la force d’affronter la difficulté.

Sur le principe,je suis d’accord avec toi il faut avoir recours à des récompenses pour rester motivé mais dans la plupart des cas il faut d’abord pouvoir prendre conscience du processus dont nous somme victimes si nous voulons nous en sortir.

(Pour la pâtisserie et l’apéro,le tout avec modération bien sûr,l’alcool tout comme le sucre des pâtisseries sont dangereux dans les quantités consommés par le Français moyen actuellement,c’est un autre sujet d’ailleurs mais l’idée de récompenser par une pâtisserie est contre productif,les enfants étant éduqués à consommé ces “produits” de façon quotidienne garde cette habitude et font que le taux de diabète explose d’année en année en France.)

Répondre
    Clément dit

    Bonjour Wilfried,

    Merci pour ce long commentaire détaillé.

    En effet, ça aide bien d’en prendre conscience avant tout. Puis de mettre en œuvre un changement qui nous permettra petit à petit d’agir plus.

    Bien entendu, les gâteaux ou l’alcool sont à consommer de façon raisonnable. S’agit pas non plus de se taper une forêt noire toutes les 2 heures 🙂

    Mais tu fais bien de rappeler ces règles de modération.

    Bonne journée,

    Clément

    Répondre
Brice dit

Bonjour,

J’irais même jusqu’à dire que cette publicité dont tu parles peut être à l’origine d’un certain stress car la peur de l’effort est généralement une des causes racines du stress !

Merci pour cette belle réflexion.

Brice.

Répondre
    Clément dit

    Bonjour Brice,

    Merci pour ton intervention.

    Oui, tu as raison, ça peut clairement être un facteur de stress. Et un frein psychologique puissant à l’action.

    Bonne journée,

    Clément

    Répondre
@Argancel dit

Comme si j’allais croire cette publicité ! | http://t.co/Im9O2ki1 via @TempsAction

Répondre
Argancel dit

Whaou, très sympa cet article, c twitté ! J’aime beaucoup la forme, on croirait Yvon de Copywriting pratique 🙂
Sur le fond, oui c’est vrai que la pub agit sur la paresse, mais peut-être pas forcément tous les genres de pub. En tout cas voilà encore une très bonne raison de bazarder sa télévision.

Répondre
    Clément dit

    Salut Argancel,

    Et ben, quel compliment ! Merci 😀

    Il y a du vrai dans ce que tu dis. En commençant par le titre, pour lequel je me suis inspiré d’une structure utilisée par Yvon pour l’un de ces articles.

    Et avec tous ces blogs que je lis, je finis sans le vouloir par m’imprégner de ces différents styles.

    Je pense devoir rédiger encore pas mal d’articles avant de poser mon style pour de bon comme on dit (non ce n’est pas du rap :))

    Pour les pubs, tu as raison. L’idée n’est pas de tout généraliser. Mais l’exemple était bon pour illustrer la suite.

    Très bonne soirée.

    Clément

    Répondre
Pascal dit

Pour me motiver à atteindre un objectif lointain, je visualise le résultat si je me sens gagné par la paresse. Ça nourrit mon inconscient qui me donne alors l’énergie et la motivation.

Mais j’aime aussi le principe de la récompense.

Bien sur, les deux méthodes sont pleinement compatibles et complémentaires

Répondre
    Clément dit

    Bonjour Pascal,

    Merci pour ton commentaire !

    Effectivement, c’est une très bonne façon de se motiver et de garder l’objectif bien en tête.

    Bonne fin de journée.

    Clément

    Répondre
zenie dit

Bonjour Clément, les pubs n’ont pour but que de créer des envies ou des frustrations pour nous pousser à acheter le produit miracle qui va nous changer la vie ! Comme tu dis, pure illusion !

Au sujet de la récompense, je dirais pas tout le temps. Essayer d’espacer les récompenses de façon à donner plus d’importance au travail à faire qu’à la récompense. Tout un équilibre à trouver !

zenie

Répondre
    Clément dit

    Bonjour Zenie,

    Merci pour ton commentaire !

    En effet, il faut trouver l’équilibre entre les deux. On n’a pas tout le temps besoin de se récompenser. D’ailleurs, en prenant l’habitude d’agir, on le fera de plus en plus naturellement.

    Simplement, ça aide quand on manque de motivation.

    Bonne journée,
    Clément

    Répondre
Ajoutez Votre Réponse