Comment utiliser la planification stratégique et opérationnelle pour concrétiser vos projets et améliorer la vie de tous les jours - Temps Action

Comment utiliser la planification stratégique et opérationnelle pour concrétiser vos projets et améliorer la vie de tous les jours

Article invité rédigé par Mathieu du blog Penser et Agir.

Vous avez des projets de vie, n’est-ce pas ?

Décrocher un meilleur job, monter votre boite d’import ou devenir pianiste dans un orchestre…

Au coin de la table, ces projets sont souvent évoqués par des phrases du genre “mon rêve, c’est de…” ou bien “ah si je pouvais, je…” ou encore “un jour, j’aimerai…”

Mais bien souvent, l’exécution ne suit pas. La vie est déjà assez compliquée comme ça.

Alors vous refoulez tout ça dans un coin, et vous retournez à vos tâches du quotidien en essayant de ne pas trop vous plaindre.

Pourtant, la solution pour mettre en place et faire vivre ses projets existe.

Elle tient en 2 volets : planification stratégique et planification opérationnelle.

Ces concepts peuvent sembler compliqués, voire adaptés aux entreprises du CAC 40.

Et pourtant :

Il n’existe pas une seule personne dans ce monde qui ait réussie sans faire usage de ces 2 éléments :

  • L’humoriste Gad Elmaleh ? Il utilise ce type de stratégie pour conquérir l’Amérique.
  • Michael Jordan ? C’était un as de la planification stratégique et opérationnelle.
  • Jeanne d’Arc ? Même la « pucelle d’Orléans » est rentrée dans l’histoire grâce à ces 2 notions.

Dans cet article, vous allez voir comment les appliquer vous même pour concrétiser vos projets et améliorer la vie de tous les jours.

Mais d’abord, c’est quoi au juste ces histoires de planification ?

Qu’est-ce que la planification stratégique ?

Si on s’en tient à la définition, la planification stratégique désigne l’élaboration, le développement et la mise en oeuvre d’actions, de techniques et de moyens permettant d’atteindre un but fixé.

En gros, ça consiste à fixer un objectif clair avec un plan précis pour l’atteindre.

Ce concept est intégré dans les entreprises depuis les années 70.

Mais dans les faits, on l’utilise depuis la nuit des temps.

Planifier de façon stratégique, c’est ce que font tous les gouvernements.

Dans les entreprises, cette notion s’inscrit souvent dans la philosophie et les objectifs des dirigeants.

Et vous allez voir qu’il n’y a pas une, mais 2 façons d’employer la planification stratégique.

La première école de la planification stratégique

Celle-ci suggère qu’un projet peut être lancé si et seulement si l’entreprise dispose de tous les moyens et ressources nécessaires à sa réalisation.

Autrement, le projet est remisé ou revu à la baisse.

Par exemple, imaginons qu’une boîte de textile décide de vendre 10 000 chaussettes en un mois.

Pour y parvenir, elle doit mettre en place un projet marketing fiable et trouver des circuits de commercialisation efficaces.

Voilà pour le projet stratégique.

Mais celui-ci ne pourra être exécuté qu’après avoir répondu à cette question : qui va vendre ces 10 000 chaussettes et comment ?

L’entreprise doit donc réfléchir aux sommes à investir dans la publicité audiovisuelle, le marketing, le sponsoring, et les ventes directes dans les boutiques…

S’il n’y a pas assez d’argent dans les caisses, elle peut être forcée de modifier son plan stratégique, souvent en révisant ses objectifs à la baisse.

La deuxième école de la planification stratégique

Dans ce second cas, on fixe un objectif de départ et seulement ensuite, on se demande comment l’atteindre.

La différence ici ? Peu importe les ressources à disposition, on fera tout ce qu’il faut pour le concrétiser.

Pour les spécialistes, cette méthode correspond davantage à ce qu’on attend d’une planification opérationnelle cohérente.

Reprenons l’exemple de la boîte qui envisage de vendre 10000 chaussettes en un mois.

Elle ne s’interroge sur les ressources qu’après avoir décidé du projet et envoyé l’information à toutes les personnes concernées.

Le projet en lui-même ne change pas, mais l’entreprise garantit qu’elle déploiera tous les moyens possibles pour atteindre ce résultat.

En résumé, une planification stratégique cohérente comprend 3 choses :

  1. Un objectif précis, établi avant ou après évaluation des moyens financiers et humains disponibles (suivant la stratégie adoptée)
  2. Des hypothèses prévisionnelles sur le chiffre d’affaires prévu, le budget à allouer ou encore le délai de réalisation
  3. Un plan de mise en œuvre précis et échelonné dans le temps.

On s’attend à ce qu’une bonne planification stratégique s’étende sur le long terme, parfois jusqu’à 3, 4 ou 5 ans…

Ça, c’est pour le côté stratégique.

Mais pour qu’un projet prenne vie, il faut rentrer dans le dur comme on dit : c’est le rôle du côté opérationnel.

Ce qu’il faut savoir sur la planification opérationnelle

Cette partie consiste à préciser et détailler les techniques de mise en oeuvre d’une planification stratégique.

En termes simples, si la planification stratégique représente la vision d’un projet, la planification opérationnelle explique comment on va garantir sa bonne exécution.

Une fois le projet mis en place, on peut à présent considérer les coûts, les moyens, les délais, etc.

On organise le travail avec des sous-objectifs clairement établis.

Les tâches sont réparties entre plusieurs collaborateurs qui œuvrent chacun dans leur domaine.

Puis, de façon régulière, on évalue les résultats grâce aux outils de suivi mis en place, jusqu’à ce que le projet soit complété.

C’est donc un moyen très précis d’atteindre ses objectifs parce qu’on a pris le temps de les définir clairement (côté stratégique) et de bien les planifier (côté opérationnel).

Super, vous allez me dire ! Mais peut-on en faire usage dans la vie de tous les jours ?

Ce n’est pas réservé qu’aux multinationales

Vous pouvez vous servir de ces concepts pour concrétiser vos projets et réussir dans les différents domaines de votre vie.

Cela n’a rien de compliqué tant que vous en suivez les grandes lignes :

Pour réussir, fixez-vous un objectif précis, avec une vision claire de ce que voulez, et réfléchissez aux solutions concrètes pour les mettre en œuvre.

Vous voulez un exemple ?

Prenez Gad Elmaleh, humoriste talentueux et très ambitieux.

En 2015 il décide de partir à la conquète des Etats-Unis et de devenir une star de l’humour outre atlantique.

Il raconte qu’il a commencé par faire du stand-up classique à la manière des américains en restant figé devant son micro….

Mais cela n’a pas du tout fonctionné.

Suite à ce premier échec, il a mis sur pied un belle stratégie pour le mener au sommet :

  1. Il a commencé par faire de petites salles et prendre des cours d’anglais en parallèle pour avoir un meilleur accent et améliorer son vocabulaire.
  2. Il a décidé de s’associer avec Seth Meyers et Jerry Seinfeld, 2 grands noms du stand-up américain.
  3. Il a choisi de se faire coacher par Sacha Baron Cohen en personne.

Il mettra 3 ans à dérouler cette stratégie pour arriver au sommet !

Formation, réseautage, coaching et passage à l’action…

Un bel exemple de sortie de zone de confort, de motivation et d’amélioration continue.

Comme vous le voyez, une vision claire et des actes concrets font toute la différence.

Maintenant, regardons comment vous pouvez vous servir de ces éléments dans votre vie professionnelle, familiale et quotidienne.

Application pour les projets professionnels

Si vous voulez réussir vos projets professionnels, l’idéal est de commencer en vous posant les bonnes questions :

Qu’attendez-vous de votre vie professionnelle ?

Quel est le résultat visé ?

Une promotion ? Devenir plus efficace ? Obtenir plus de responsabilité ?

Ou encore, décrocher ce poste prestigieux dans une grande ville de l’étranger ?

Cet objectif, c’est votre projet stratégique.

Ensuite, définissez une date précise pour atteindre cet objectif.

Par exemple, vous pouvez écrire : “je veux devenir directrice des ventes dans un an.”

Evidemment, le poste et le projet doivent être envisageables dans l’entreprise.

Maintenant, comment faire en pratique ?

Disons que vous êtes commerciale dans cette société.

Voici quelques idées pour vous aider à structurer votre planification opérationnelle :

Pour atteindre ce poste, il vous faut sans doute devenir plus efficace, afin d’accroître votre chiffre d’affaires. Un atout qui ne manquera pas de peser en votre faveur lors la négociation pour votre nouveau poste.

Vous pourriez par exemple :

  • Vous familiariser avec l’utilisation de la matrice d’Eisenhower pour apprendre à mieux gérer votre temps
  • Trouver de nouveaux créneaux de vente
  • Proposer des idées testées ailleurs et qui marcheraient dans votre poste

Vous pouvez également utiliser des outils comme la carte mentale pour identifier toutes les options qui s’offrent à vous pour multiplier votre chiffre d’affaires.

Structure d’une carte mentale ou mind map

Enfin, vous vous fixerez des objectifs de vente pour chaque mois et pour chaque trimestre.

Si jamais vos objectifs ne sont pas atteints au bout de 3 mois, analysez les choses pour voir ce qu’il faut changer. Est-ce votre méthode de travail qui coince, ou bien son exécution ?

Vous voyez l’idée ?

En suivant une méthode précise et en mesurant vos résultats à intervalle régulier, vous pouvez ainsi accroître vos chiffres au fur et à mesure. Et le moment venu, vous en servir pour postuler au poste que vous convoitez

Les 4 points importants à retenir pour cartonner dans vos projets professionnels sont :

  1. Détaillez tout ce que vous comptez faire pour atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé
  2. Evaluez ce qu’il vous en coûtera sur le plan financier ou familial
  3. Agissez avec minutie pour atteindre 4 ou 5 sous-objectifs en relation avec le projet global.
  4. Evaluez vos résultats de façon régulière pour savoir si vous êtes en bonne voie et corriger le tir si nécessaire…

Application dans la vie de famille

La vie de famille peut être aussi mouvementée qu’un tour de grand huit.

Sans organisation, rien n’est possible.

Comme de nombreux parents, vous ne parvenez peut-être plus à mettre fin au désordre qui s’accumule dans la maison.

Une solution ?

Une planification stratégique précise : remettre de l’ordre dans la maison.

Et une planification opérationnelle : au lieu de s’échiner partout en même temps, procéder plutôt dans une seule pièce à la fois.

Par exemple, vous pouvez mettre en place un plan simple  :

  1. Commencer par mettre de l’ordre dans le garage au cours des 2 prochains jours, et pas ailleurs.
  2. Ensuite, dans jours qui suivent, vous passez au chambres
  3. Enfin, remettez de l’ordre dans le salon

Envisagez aussi les ressources disponibles :

  • Etes-vous tenue de tout faire seule ?
  • Vos enfants et votre conjoint peuvent-il vous aider ?
  • Devriez-vous faire appel à des amis et des proches ?
  • Pourriez-vous contacter des professionnels pour vous aider ? Si oui, à quel prix ?
  • Disposez-vous de l’argent nécessaire pour faire appel à ces professionnels ?

Ce genre de questions peut vraiment vous aider à mettre les choses en marche.

Le même principe s’applique à vos amours

Si vous vivez seul(e) par exemple, le projet de départ peut-être de trouver un conjoint ou une conjointe.

Ensuite, “opérationnalisez.”

Là encore, aidez-vous en vous posant les bonnes questions :

  • Quel genre de compagne (ou compagnon) attendez-vous ?
  • Où la ou le trouver ? Sur internet ? Au travail ?
  • Que devriez-vous changer vous-même ? Votre style vestimentaire ?
  • Un coach amoureux vous serait-il utile ? Pour combien de séances ?

Une fois de plus, un projet précis et une réflexion concrète permettent d’obtenir de bons résultats.

Est-ce que ça marche aussi pour vos tâches journalières ?

Cette double stratégie peut vous servir pour réaliser vos tâches quotidiennes et mettre en place vos “journées idéales.”

Pourquoi est-ce si important ?

Pour la bonne raison que le temps est précieux et qu’on ne veut pas le gacher. Mais dans un monde où les distractions et les tentations sont plus abondantes que jamais, ce n’est pas gagné.

Une étude réalisée en France révèle que nous perdons 4 heures par jour à regarder la télévision. C’est à peu près le même nombre d’heures que nous passons à consulter les réseaux sociaux.

Il va sans dire que nos journées peuvent être mieux remplies.

Avec plus de temps, vous réaliserez forcément plus de choses. Vous pouvez consacrer davantage de temps à votre famille, à vos amis, ou à des projets professionnels parallèles.

Mais comment s’y prendre pour mieux gérer ses journées ?

Voici un exemple :

Commencez par planifier l’objectif global, comme :

Démarrer sa journée de travail à 8h00 et terminer à 18h00 au plus tard.

Pour commencer, vous pouvez mettre en place un rituel du soir afin de vous coucher à la même heure chaque jour et ainsi, être d’attaque le matin.

Le but ensuite sera de réaliser vos tâches dans le temps imparti.

Comme vous le savez, l’efficacité ne consiste pas à faire le plus de choses possibles en courant dans tous les sens, mais à faire les choses qui comptent.

L’idée est donc de mettre en place un jeu conçu pour être gagné.

Partir avec une liste de tâches du jour de 17 choses à faire, ce n’en n’est pas un.

Mais définir chaque matin les 3 tâches les plus importantes du jour en est un. Cela ne veut pas dire que vous ne ferez que ça. Mais au moins, vous êtes sûr que l’important n’a pas été ignoré au profit de l’urgent ou de choses mineures.

De même, en répartissant vos tâches en fonction de votre niveau d’attention et de disponibilité au cours de la journée, vous optimisez encore plus votre temps.

Enfin, vous pouvez finir la semaine en faisant un point rapide d’un quart d’heure sur vos projets en cours. C’est une bonne habitude à prendre pour mesurer vos progrès, définir les prochaines actions à exécuter et planifier l’essentiel.

De cette façon, chaque journée compte. Vous êtes efficace au boulot, et vous profitez sans regret de votre temps libre.

Mettez ces concepts au service de votre vie

Je parie vos projets de vie ne demandent qu’à être lancés.

Obtenir ce job de rêve, partir vivre au Cambodge ou même intégrer l’équipe de hockey régionale.

Mais le quotidien peut vite les étouffer, les remisant comme une vulgaire cagette de fruits pourris.

Sans compter le échecs passés qui ont pu refroidir vos ardeurs.

Mais comme vous l’avez vu, avec une méthode précise, tout peut se débloquer.

Ça ne se fera pas en un jour, mais pas à pas, ce qui n’était qu’un doux rêve se transformera en réalité :

  • En partant avec une vision claire de ce que vous voulez.
  • En découpant votre projet en sous-objectifs, avec des délais et des tâches précises à accomplir.
  • Puis en planifiant les choses à l’avance.

Et surtout, en adoptant la souplesse du roseau pour modifier ou remplacer vos méthodes quand elles ne marchent pas.

Alors, inévitablement, cette planification stratégique et opérationnelle vous guidera vers la réussite.

À propos de l’auteur :

Mathieu Vénisse vous apprend sur Penser et Agir à identifier et développer votre projet de vie en alliant la psychologie, le développement personnel et la gestion de projets. Participez à sa formation gratuite de 7 jours pour identifier votre projet de vie, définir votre stratégie et (enfin) passer à l’action.

Photo © bizoo_n

Poster un commentaire :

Afficher un lien vers mon dernier article

2 commentaires
Lucien dit

Merci pour cet article très complet. J’ai pris en note ces méthodes d’action pour les coupler aux objectifs SMART et au livre Smarter, better, faster.
Ce cocktail va être explosif d’efficacité ! 🙂

Répondre
    Clément dit

    Merci pour ton commentaire Lucien.

    Répondre
Ajoutez Votre Réponse

Afficher un lien vers mon dernier article