Comment atteindre ses objectifs : 10 conseils ultra pratiques - Temps Action

Comment atteindre ses objectifs en 2020 : 10 conseils rapides à appliquer

Dans cet article, vous allez découvrir une méthodologie prouvée pour atteindre ses objectifs.

Vous y trouverez aussi :

  • Des exemples concrets
  • 10 étapes ultra pratiques
  • Des conseils applicables aujourd’hui-même

Si vous voulez voir vos buts se concrétiser en 2020, cet article est pour vous.

Allons-y.

atteindre ses objectifs

PDF Bonus : Téléchargez la fiche action gratuite qui vous montre comment appliquer ces 10 points d’étapes rapides pour atteindre vos objectifs en 2020.

1. Payer le ticket d’entrée

Ce n’est pas la partie la plus sexy, mais la réussite de vos objectifs se jouent déjà ici.

Quelque soit le projet visé, il viendra avec son lot de sacrifices.

Parfois ce sont de petites concessions à faire. D’autres fois, de gros “à côté” qu’il faut accepter.

Mais il est crucial de bien saisir ce qu’implique votre but.

Pourquoi ?

Quand vous êtes conscient de la “face cachée” de votre objectif ET que vous l’acceptez :

  1. Vous ne baissez pas les bras au premier obstacle
  2. Vous vous donnez les meilleures chances de réussir.

2 exemples :

  • Se préparer pour une course de 10 kilomètres demande des efforts et de la sueur. Il vous faudra chausser vos baskets plusieurs fois par semaine, endurer les impacts au sol et les courbatures.
  • Développer un réseau d’affaires implique de se rendre à des rencontres d’entrepreneurs ou des conférences fréquemment. Il faudra parler à beaucoup de gens, créer un lien, garder le contact. Etes-vous à l’aise avec les autres ?

Voilà le genre de choses auxquelles vous attendre.

Pour éviter de vous raconter des salades :

1. Prenez un papier et un stylo.

2. Notez toutes les réponses qui vous viennent à ces deux questions :

  • “Je sais que mon objectif  implique [telles actions] même si [contraintes].”
  • “Je risque potentiellement [d’être / d’avoir  / de faire] pour l’atteindre.”

Exemple :

Ma préparation pour mon 10 kilomètres implique d’aller courir même si je ne suis pas motivé, qu’il fait froid, que je préférerais me vautrer devant la télé.

Je risque d’avoir des courbatures et des ampoules aux pieds, d’avoir besoin d’acheter une nouvelle paire de running, de me libérer une heure 3 fois par semaine pour mes footing, de suivre un plan d’entrainement précis, de modifier mon alimentation…

3. Une fois toutes vos réponses notées, répondez sans langue de bois à la question suivante :

Suis-je prêt à faire TOUT ce qu’il faut pour atteindre mon objectif ?

Deux possibilités :

  • La réponse est un oui retentissant ? Foncez !
  • La réponse est non ? Vous pourrez toujours l’envisagez plus tard, lorsque vous serez prêt à payer le ticket d’entrée. Mais pour l’heure, choisissez un autre objectif.

2. Viser des objectifs excitants

C’est à dire ni être trop facile à atteindre, ni irréaliste.

Un objectif trop accessible ou chiant à mourir ne donne pas envie d’être exécuté.

Mais vous visez trop haut et vous aurez la frousse de vous lancer.

Cherchez donc à positionner votre objectif entre les deux.

Comment savoir si vous visez bien la zone “objectif stimulant” ?

C’est simple :

Pensez à votre objectif. Avez-vous la sensation de faire un saut dans l’inconnu ? Sentez-vous une pointe d’inconfort en vous imaginant le réaliser ? Si oui, c’est que vous visez juste.

Exemple : apprendre à nager est un saut dans l’inconnu.

Malgré la présence du maître nageur, c’est stressant, voire un peu effrayant au début.

Vous risquez de boire la tasse, de vous débattre, de vous sentir couler quelquefois.

Mais même dans ces moments déroutants, vous progressez. Et une chose est sûre, c’est que sous peu, vous saurez nager correctement.

Regardez vos buts :  sont-ils enthousiasmants ? Vous donneront-ils du fil à retordre ?

3. Écrire ses objectifs (effet surprenant)

Ça parait bateau comme conseil, n’est-ce pas ? Détrompez-vous, les chiffres prouvent le contraire.

En effet, on estime que moins de 4% des gens écrivent leurs buts et à peine 1% les revoit régulièrement.

Pourtant, écrire permet de clarifier ses pensées et de rendre son objectif concret.

Mais voici le plus étonnant :

+42% de réussite

Le docteur Gail Matthews, professeur de Psychologie à la Dominican University of California a mené durant 2 ans une étude sur la réalisation d’objectif auprès de 267 participants.

Elle a démontré qu’on augmentait littéralement nos chances d’atteindre ses objectifs de 42% rien qu’en les écrivant !

Il est donc impératif de mettre vos buts par écrit.

Ouvrez votre application préférée (evernote, google drive, todoist…) ou prenez un carnet et notez vos buts pour 2020. Point barre.

4. Rendre ses objectifs VRD

Regardez ces objectifs :

Des milliers de personnes se les fixent chaque année sans succès.

La raison ? Ce sont au mieux des intentions, mais ce sont PAS des objectifs, car :

  • Ils ne sont pas spécifiques
  • Ils n’ont pas de critère mesurable pour savoir quand l’objectif est atteint
  • Ils ne sont pas ancrés dans le temps, donc susceptibles d’être remis au lendemain ad vitam aeternam

Pourtant, il existe une formule simple et efficace en 3 points pour énoncer un but clair et convaincant :

[Verbe d’action] + [Résultat spécifique] pour le [Date d’achèvement]

Exemple :

“Avoir une activité indépendante.” C’est un beau projet, mais ce n’est ni spécifique, ni mesurable.

Avec la formule, il devient ➡️ “Monter mon activité de photographe de portrait pour le 1er mars 2020.”

Cet objectif comprend un verbe d’action [monter], un résultat spécifique [activité de photographe de portrait] et une échéance [le 1er mars 2020].

D’autres exemples :

  • Enregistrer mon premier podcast “les 7 erreurs des débutant en cross-fit” pour le 15 janvier 2020.
  • Boucler 5 randonnées GR de ma région pour le 30 mai 2020.
  • Trouver 3 nouveaux clients pour mon activité de coaching pour le 1er mai 2020.

C’est une formule simple, mais très efficace.

5. Préparer son kit “anti baissage de bras”

Quel est le moment le plus excitant d’un projet ? Celui où l’idée germe dans notre esprit.

A ce moment, on est à fond, aveuglé par les bénéfices qui nous tendent les bras une fois l’objectif atteint : son job de rêve, son diplôme en poche, son premier marathon bouclé.

De quoi vous mettre des étoiles plein les mirettes.

Malheureusement, ça ne dure qu’un temps.

Ce stade d’euphorie passé, on met les 2 pieds dans la réalité en découvrant :

  • Le coût réel de son but
  • Et les premières difficultés à surmonter.

En payant le “ticket d’entrée”, vous êtes déjà bien mieux barré que les autres. Mais parfois, cela ne suffit pas.

Il arrive toujours des “coups de mou” dans un projet. Face à cela, vous devez savoir pourquoi vous faites les choses.

Ces raisons seront votre compas pour trouver le courage de continuer.

Comment faire ?

Trouvez des raisons fortes et significatives d’atteindre vos objectifs. Des choses qui vous touchent personnellement. Suivez ces 3 étapes :

1. Posez-vous ces questions pour chaque objectif poursuivi :

  • Pourquoi ce but m’anime profondément ?
  • Qu’est-ce j’y gagne ?
  • Qu’est-ce qui se joue si je baisse les bras ?

Trouvez au moins 3 raisons significatives.

Exemple :

Objectif : Courir 30 minutes par session, 3 fois par semaine, à partir du 1er juin.

Pourquoi c’est important ?

  • Pour me sentir mieux dans mon corps et avoir plus d’énergie pendant la journée
  • Pour me soulager du stress et de l’anxiété que je ressens au quotidien dans mon travail.
  • Pour être fier de moi et me prouver que je peux le faire malgré mon passé “non-sportif”.
  • Pour me préparer en vue de la participation à ma première course de 10 kilomètres.

2. Notez vos réponses dans un carnet ou une application pour ne pas les oublier et y accéder facilement.

3. Relisez vos motivations une fois par semaine et à chaque moment où vous vous sentez battre de l’aile.

6. Définir les 3 premiers pas

Beaucoup restent coincés à ce stade d’un projet sans jamais rentrer dans l’exécution.

La cause ? Le mythe du plan parfait.

On cherche à tracer la route vers son but en entier.

Cela se traduit par des recherches à outrance et de la procrastination sans fin.

Cette démarche porte rarement ses fruits.

Il est bon d’avoir une idée générale de son approche et une direction pour démarrer.

Mais vous n’avez pas besoin de tout connaître du début à la fin.

Que faire dans ce cas ? Définir les prochaines étapes.

Tout ce dont vous avez besoin, c’est de voir la prochaine action. De l’exécuter. Puis de faire l’action suivante, et ainsi de suite.

Exemples :

Objectif : Lancer une nouvelle formation en ligne sur l’organisation personnelle pour le 1er février.

Prochaines actions :

  1. Créer un questionnaire sur Google Forms avec les 3 questions à poser.
  2. Rédiger l’email pour les abonnés avec le lien du questionnaire.
  3. Envoyer l’email.
  4. Trouver un problème ou un thème récurrent dans les réponses.
  5. Choisir le thème de la nouvelle formation.
  6. Créer un nouveau dossier dans Google Docs intitulé “Nom de la formation”.
  7. Brainstormer les idées pour la formation en 2 sessions d’une heure.
  8. Regrouper les idées entre elles
  9. Créer le plan.
  10. Trouver le titre de la formation.
  11. Etc.

L’idée est de rendre vos actions abordables pour que vous puissiez les faire sans difficulté.

A vous :

  1. Prenez votre premier objectif de l’année
  2. Définissez ses 3 premières actions
  3. Notez les dans votre carnet ou votre application

7. Programmer le premier pas

Je vais être franc. Si la prochaine tâche de votre projet n’est pas planifiée, elle ne sera probablement pas faites.

Vous devez prévoir du temps dans vos journées pour accomplir vos objectifs. Le matin, le midi ou le soir.

La bonne nouvelle, c’est qu’en découpant votre but en prochaine action concrète, vous n’avez pas besoin d’allouer des heures chaque jour.

Mais il est important de planifier cette prochaine action car :

Ce qui est planifié a 100 fois plus de chances d’être fait.

Donc :

1. Placez la prochaine action de vos objectifs dans votre agenda ou votre application de tâches, selon votre façon de vous organiser.

Tâche planifiée dans l'agenda

Action planifiée dans l’agenda

2. Quand elle est faite, planifiez l’action suivante.

3. Une fois vos premières actions effectuées, identifiez les 3 actions suivantes.

8. Trouver un(e) partenaire de soutien

Charles Duhigg relate dans son livre “Le pouvoir des habitudes” une étude menée à l’université Harvard.

Celle-ci révèle que les changements nécessaires pour former des habitudes sont plus crédibles pour nous, et donc plus réalisables lorsqu’ils sont effectués en communauté.

Quand on est en groupe, on peut s’épauler mutuellement, profiter de conseils avisés et s’encourager pour aller de l’avant.

Le but est donc de s’entourer d’une personne (ou d’une communauté) favorable à la poursuite de vos objectifs.

Échangez régulièrement avec elle. Parlez de vos progrès, mais aussi des difficultés que vous rencontrez.

Exemple :

Vous souhaitez vous mettre au trail (course en nature) et participer à vos premières compétitions.

Comment allez-vous faire ?

Vous pouvez démarrer tout seul. Mais le trail est une activité exigeante.

Il faut choisir le bon matériel, savoir gérer son effort, avoir du mental, savoir quoi boire et manger en course et à quelle fréquence…

L’idéal serait d’avoir au moins un ami ou un groupe d’amis avec qui vous pourriez effectuer vos sorties.

Mais vous pouvez aussi rejoindre un club de trail dans votre région, ou vous rendre au stade d’athlétisme près de chez vous pour être au contact de gens qui peuvent vous aiguiller dans ce domaine.

A vous : contactez “l’équipe” qui vous épaulera dans les bons comme les mauvais jours : un proche, un club, un groupe Facebook…

Croyez-le. Motivation renforcée garantie !

9. Ajuster sa stratégie

Saviez-vous que les vols long courriers sont hors cap 99% du temps, en raison de la trajectoire en arc de cercle qu’ils suivent ?

Ils doivent donc ajuster leur parcours en permanence, suivant leur destination et leur position actuelle.

Quel est le rapport avec vos objectifs ?

Il y a de fortes chances que votre plan de départ nécessite des corrections.

La pratique reste le meilleur des professeurs. C’est elle qui vous dira si vos hypothèses sont justes.

Une fois les premiers retours obtenus, vient l’heure de l’analyse :

Est-ce que je progresse vers mon but ou pas ?

Plus le retour d’information est rapide, plus vite plus progressez et donc, plus vite vous pourrez atteindre votre but.

Sachez que si vous butez sur un problème, soit vos actions ne sont pas bonnes, soit votre exécution fait défaut.

Exemple n°1 :

Vos actions n'ont rien donné ?

Malgré dizaines d’articles publiés, votre projet web ne décolle pas. Peu de visiteurs, pas de vente.

Essayez autre chose : écrire des articles invités sur d’autres blogs, faire des partenariats, poster dans un groupe Facebook influent sur votre thématique… Concentrez-vous sur une tactique précise et voyez les résultats.

Quoi d’autre ? Faites-vous aider d’un pro dans le domaine.

Le point est le suivant : quelque soit votre but, prenez une action. Si ça ne fonctionne pas, essayez autre chose.

Parfois, on a besoin de tester plusieurs approches avant de trouver ce qui fonctionne.

Exemple n°2 :

Votre exécution fait défaut ?

  • Avez-vous planifié vos actions dans votre agenda ou votre liste de tâches ? Si non, faites le.
  • Avez-vous défini la toute prochaine action à effectuer ? Si non, quelle est l’action la plus simple que vous pouvez faire pour avancer ?
  • Avez-vous fait assez d’espace dans vos journées pour progresser sur vos buts ? Si non, éliminez ou réduisez une autre activité moins prioritaire.

En vous posant ces questions, vous pouvez trouver rapidement ce qui bloque dans l’exécution de votre projet.

10. Surfer la vague (tant qu’elle vous porte)

Une fois lancé dans l’exécution de votre projet, restez dans la dynamique.

Autrement, que se passe-t-il ?

On démarre. On travaille quelques jours ou quelques semaines dessus. Puis plus rien.

Les journées passent sans que le projet ne bouge d’un pouce.

Cela vous est déjà arrivé, n’est-ce pas ?

Voici le problème :

Plus on attend, plus on réduit nos chances de mener son but à terme.

Pour éviter ce piège, l’idée est d’imprimer un rythme.

En posant les premières actions, vous avez franchi l’un des plus gros obstacles d’un projet : la phase de démarrage.

Une fois lancé, la meilleure chose à faire est de profiter de ces premiers pas pour créer un élan.

Même si vous ne faites qu’une toute petite action, c’est suffisant pour rester dans la course.

Car c’est l’enchaînement d’actions graduelles qui vous mènera à la finalisation des petits comme des grands objectifs.

Comment faire ?

1. Chaque début de journée, prenez la liste de vos buts.

2. Trouvez un objectif sur lequel vous pouvez avancer et demandez-vous :

Qu’est-ce que je peux faire aujourd’hui pour avancer sur ce but ?

3. Définissez une action concrète et rapide à faire.

Et si vous ne pouvez rien faire aujourd’hui ? Pas d’inquiétude, planifiez cette action dans votre agenda ou votre solution d’organisation.

Faites péter le score en 2020

Atteindre ses objectifs, c’est avant tout une question de méthode.

Vous élaborez votre plan. Vous prenez des actions. Vous voyez ce que ça donne.

Et vous repartez au charbon sur la base de votre approche mise à jour.

En faisant ça, vous savez que petit à petit, vous vous approchez de votre but.

Les choses ne se passent pas toujours comme prévu. Il y a des obstacles en cours de route. Votre vie évolue.

Tous ces éléments font partie de l’équation. Vous ne pouvez pas les ignorer.

Mais si vous faites confiance au process en maintenant une cadence d’exécution régulière, vous arriverez en bout de course à accomplir vos objectifs.

Certains seront plus faciles que d’autres à atteindre.

Mais en suivant la même méthode à chaque fois, vous avez l’assurance de mettre toutes les chances de votre côté.

Alors qu’attendez-vous ? Go !

Téléchargez votre fiche action gratuite

Êtes-vous prêt à mettre ces conseils en pratique pour atteindre vos objectifs ?

Si c’est le cas, je vous invite à télécharger la fiche action spécialement conçue pour cet article.

Elle vous montre point par point, exemples à l’appui comment appliquer ces 10 étapes dès aujourd’hui pour concrétiser vos buts.

Cliquez ici pour télécharger la fiche action.

Poster un commentaire :

2 commentaires
Amélie dit

Bonjour Clément,

Article bien complet 🙂
L’année 2020 approche à grand pas, il est donc temps pour moi de faire le bilan de l’année écoulée et de préparer son année 2020. Fixer des objectifs SMART, les écrire,en parler et s’y tenir. La vie est courte, ne passons pas à côté de nos objectifs de vie!

Belle semaine

Amélie

Répondre
    Clément dit

    Bonjour Amélie,

    Et merci pour ton commentaire.

    Clément

    Répondre
Ajoutez Votre Réponse

Share This