Journées improductives : Comment ne plus se sentir coupable - Temps Action

Comment ne plus se sentir coupable de ses journées improductives

On peut rencontrer une certaine frustration à ne pas finir sa liste de choses à faire de la journée. On peut être déçu de ne pas terminer une tâche dans le temps que l’on avait prévu.

Si vous avez déjà connu ça, et l’écrasante majorité des gens est dans ce cas, j’ai une bonne nouvelle pour vous. Cela n’a aucune importance. Vraiment.

Vous en doutez ?

Il existe un petit détail, mais qui fait toute la différence .

Vous ne le trouverez pas dans un nouvel outil à la mode ou dans une méthode de productivité. Non, car tout se passe dans votre tête

Employé heureux

Soyez pleinement satisfait de vos journées

Imaginez :

La veille au soir, vous avez préparé votre liste de tâches à faire pour aujourd’hui. A la fin de la journée, vous n’êtes pas vraiment satisfait. Vous vous sentez frustré car vous n’êtes pas arrivé au bout de votre liste.

L’important, c’est de noter vos tâches prioritaires sur votre liste.

Même si vous n’avez pas pu toutes les faire dans la journée, ce n’est pas grave. Parce que vous vous occupez du plus important, vous faites les bonnes choses.

Et c’est véritablement ça qui compte.

On n’est pas dans une optique de performance, mais d’efficacité. Ce n’est pas une compétition. Et s’occuper des tâches qui nous rapportent le plus, c’est ce qui s’appelle être efficace.

Ce n’est pas le nombre de tâches réalisées ni le temps passé dessus qui compte. C’est de savoir extraire les activités les plus bénéfiques parmi votre montagne d’engagements et d’attaquer votre journée avec ces activités.

Et avec les dates limites ?

C’est la même chose avec les dates limites.

Bien sûr, si l’un de vos projets doit être terminé à une date fixe, notamment si vous vous êtes engagé vis à vis d’autres personnes, vous devez tout faire pour rendre le travail à temps.

Mais pour le reste, un temps limité vous donne la motivation et les ressources nécessaires pour avancer de la meilleure des manières dans vos activités.

Cela vous donne l’impulsion de départ et crée une sorte de déclic mental qui vous pousse à faire les choses dans le temps imparti.

Vous êtes concentré comme un laser sur l’activité en cours, vous focalisez vos efforts sur un but précis à atteindre. Oubliez tout le reste, ce qui compte c’est ce que vous faites en ce moment, MAINTENANT. Et c’est précisément ce qui vous rend plus efficace.

Si vous dépassez le temps prévu, pas d’inquiétude, parce que vous êtes dans l’action.

Au moins, vous avez démarrez. Et une fois lancé, on a souvent envie de continuer.

Mais ne vous dites pas que vous n’êtes pas capable de le faire, car c’est le meilleur moyen de ne pas y arriver. Vous dressez une barrière dans votre tête qui vous semble alors impossible à franchir.

Il n’en n’est rien.

Apprenez à jouer avec vos dates limites. Si vous dépassez, essayez de comprendre pourquoi, afin de vous adapter et mieux faire la prochaine fois. Mais n’en faites pas une histoire personnelle.

Prendre conscience de ses faiblesses

Même en utilisant les meilleures techniques d’organisation, on fait des erreurs, on met plus de temps que prévu, on remet certaines choses au lendemain.

Pourquoi ? Parce que cela arrive, tout simplement.

On ne devient pas parfait, et de toute façon ce n’est pas le but.

Au contraire, cela nous permet de regarder en face notre manière de gérer nos journées, de voir les problèmes que l’on rencontre et de s’améliorer.

Ce qui serait regrettable, c’est de passer sa journée à faire des choses, peut-être plus agréables, mais secondaires, en laissant de côté le plus important.

Vous n’êtes pas un programme informatique

Un système d’organisation permet de vous focaliser sur les choses essentielles, d’avancer dans la réalisation de vos projets et d’obtenir des résultats.

Tout ne doit pas être parfait, tout ne doit pas être figé.

Si vous vous forcez à tout finir dans la journée, si vous êtes stressé à l’idée de ne pas terminer à temps, vous ne serez pas dans le bon état d’esprit pour utiliser votre temps au mieux.

L’idée, c’est d’utiliser les bonnes méthodes pour se rendre les choses plus faciles, pas pour se compliquer la vie. Cela demande de la souplesse et de la confiance dans sa façon de s’organiser.

Votre capacité à vous détendre fera la différence

Pensez à l’état d’« esprit comme l’eau » que David Allen souhaite nous inculquer grâce à l’application de sa méthode GTD (Getting Things Done).

Pourquoi atteindre ce résultat ? Pour en faire plus tout en étant serein et détendu, sans multiplier ses efforts.

Mais aussi parce que c’est précisément dans cet état d’esprit qu’on est le plus efficace. Nos idées sont claires, limpides comme du cristal. Nous savons où porter nos actions, sans s’essouffler.

Si vous devez faire appel à votre créativité, elle sera davantage stimulée que dans une optique de performance.

Voilà comment je vois les choses et de quelle manière j’utilise les principes de l’organisation pour accomplir mes actions.

Si vous savez prioriser vos tâches, et que vous avez compris l’importance de se fixer des dates limites de réalisation, vous avez déjà un gros wagon d’avance sur la plupart des gens.

Ne culpabilisez pas parce que vous n’avez pas pu tout faire. Vous avez probablement été trop gourmand.

Quoi qu’il en soit, en vous fixant un temps limité pour vos tâches et en réalisant le plus important en premier dans votre journée, vos activités avanceront à vitesse grand V.

En adoptant cette démarche, vous aurez l’esprit tranquille, la satisfaction d’avancer et d’avoir des journées bien remplies.

Et ça fera déjà une sacré différence dans votre vie, si jusqu’à présent vous n’utilisiez pas vraiment de méthode d’organisation.

Qu’en pensez-vous ? Comment percevez-vous les principes d’efficacité ? Profitez des commentaires pour réagir 🙂

Poster un commentaire :

8 commentaires
P. Alice ( dit

Comment ne plus se sentir coupable de ses journées improductives http://t.co/loEXKuL RT @TempsAction

Répondre
Cedric dit

Comme j’aime bien être politiquement incorrect, j’ai écrit sur mon blog un article qui fait l’éloge de la paresse. D’ailleurs, la paresse, ce n’est pas ce que l’on croit généralement…et ce n’est pas une honte, bien au contraire !

Plus de détails ici : http://mon-superjob.fr/?p=57

Répondre
    Clément dit

    Bonjour Cédric,

    Merci pour ton commentaire.
    Oui, tu as raison, il y a un temps pour tout, et aussi un pour se laisser aller 🙂 Ça fait du bien.

    Mais vivre correctement de sa petite affaire automatisée, comme tu l’appelles dans ton article, demande du travail et de la persévérance. Du moins pour atteindre un certain rythme de croisière.
    Travailler autrement pour profiter davantage de la vie, c’est une bonne idée !

    Répondre
Cedric dit

Oui, c’est vrai, et d’ailleurs, je ne dis pas le contraire, car il y’a une phase où il faut beaucoup travailler le temps de mettre en place ce business automatisé…mais ça vaut vraiment le coup, car après avoir semé, on récolte !

Répondre
Nicolas Pène ( dit

Comment ne plus se sentir coupable de ses journées improductives http://t.co/MezkAZ3 via @TempsAction

Répondre
Christophe Peiffer ( dit

Ça va mieux maintenant :-)RT @nico_pn: Comment ne plus se sentir coupable de ses journées improductives http://t.co/MezkAZ3 via @TempsAction

Répondre
appliance repair dit

Ce que je trouve difficile est de trouver un blog qui peut me saisir d’ une minute, mais votre blog est différent. Bravo.

Répondre
TempsAction (@TempsAction) dit

Comment ne plus se sentir coupable de ses journées improductives http://t.co/aJ8D83Scq5

Répondre
Ajoutez Votre Réponse

Share This